Lectures en partage

« Etrange disparition que celle de la lecture à voix haute. Qu’est-ce que Dostoïevski aurait pensé de ça ? Et Flaubert ? Plus le droit de se mettre les mots en bouche avant de se les fourrer dans la tête ? Plus d’oreilles ? Plus de musique ? Plus de goût des mots ? Et puis quoi encore ? Est-ce que Flaubert ne se l’est pas gueulée jusqu’à s’en faire péter les tympans, sa Bovary ? Est-ce qu’il n’est pas définitivement mieux placé que quiconque pour savoir que l’intelligence du texte passe par le son des mots dont fuse tout leur sens ? … Quoi, des textes muets pour de purs esprits ? A moi Rabelais ! A moi Flaubert ! Dosto ! Kafka ! Michaux ! à moi ! Gigantesques brailleurs de sens, ici, tout de suite ! Venez soufflez dans vos livres ! Vos livres ont besoin de corps ! Vos livres ont besoin de vie ! »   Daniel Pennac

Munie d’un panier rempli de livres, parfois l’oiseau va à la rencontre de divers publics, en créant tout simplement du lien social en utilisant le livre comme médiateur culturel : échanger, partager le plaisir de la tradition orale, divertir, aller vers les autres…