Léa ZANOTTI

Bercée dans le monde du spectacle vivant et des arts plastiques, elle participe dès son enfance aux tournées et spectacles de la compagnie Nomadenko. C’est ainsi qu’elle découvre très jeune les différents métiers du spectacle, l’amenant à s’orienter vers un cursus de scénographie en Belgique à la Cambre. Elle expérimentera durant ses études les différents aspects du métier à travers de nombreux partenariats professionnels – cinéma, théâtre, muséographie, installation.

Après un stage au Burkina Faso en 2014 pour le festival des Récréatrals, l’opportunité de faire un stage dans le cinéma se présente, elle participera ainsi en tant que stagiaire peintre et accessoiriste au film de Rachida Brakni « De sas en sas » pour être ensuite embauchée sur le film de Katell Quillévéré « Réparer les vivants ».

Nourrie de ces expériences cinématographiques, elle décide de quitter Paris pour renouer avec ses racines. En 2017, elle retourne à Toulouse et reprend les tournées avec la compagnie Nomadenko en tant que maquilleuse, scénographe et costumière. Elle participe à plusieurs projets scénographiques : escape game à Toulouse « Tactisens », « la toulousaine de cirque » au festival d’Aurillac et de Châlon dans la rue, le « TUM rue » et la « Kinofiesta » à Ramonville, le « festival de littérature du Cosmos » à Bruxelles.

En parallèle, elle s’implique dans plusieurs associations telles que Kaleidosfilms et Les Jardins Sauvages qui oeuvrent à la diffusion culturelle locale par l’organisation d’événements en Haute-Garonne et dans le Tarn, avec la volonté de questionner la place du spectateur dans la création culturelle. Naît de ces expériences et de ces rencontres le Collectif 12 volts, qui crée des dispositifs interactifs où les questions d’espaces et de scénographie sont au coeur de ses réalisations.

Ainsi nourrie par ses différentes pratiques et toujours curieuse d’explorer de nouvelles techniques, elle utilise la scénographie comme un outil de mise en lumière et d’immersion pour faire naitre le dialogue entre les différentes réalités.